Terre de Cocagne

Publié le par Mélina Bee

Hello =)

 

   Un article beauté, oui! Et des présentations que je dois vous faire depuis une éternité au moins presque 1 mois. Terre de Cocagne est une entreprise de cosmétique made in Mazamet (sud du Tarn), qui fabrique des produits de beauté pour le corps le plus naturels possible et utilise des emballages en matériaux recyclés et recyclables, les produits ne sont pas testés sur les animaux et c'est pour tout cela que j'ai décidé de passer une petite commande chez eux au début du mois, elle est arrivé très vite et bien emballée, j'étais et je suis toujours ravie. Je vous présente ce que j'ai commandé:

 

terredecocagne2.jpg

 

   La gelée fraîche exfoliante au melon de Cocagne et le petit berlingot exfoliant à la praline, ils m'ont gentillement mis un échantillon de douceur exfoliante à l'ananas et au lotus d'Asie. J'aime beaucoup ces exfoliants et leurs grains, l'exfoliation se fait bien et en douceur et nous laisse un doux parfum après. Ne vous fiez surtout pas à la première odeur parce que lorsque vous ouvrez le pot il se peut que ça sente très fort! Ces pots sont à 5€90 pour 40mL, c'est plutôt raisonnable vu la qualité mais ce n'est que mon avis, of course! Mes petits pots était emballés dans des spaghettis en carton fin orange et j'ai eu une petite cartounette et un bracelet Terre de Cocagne. 

Si ça vous intéresse vous pouvez trouver tous leurs produits sur la boutique en ligne, ici. Ils font des gelées de douche, des caresses de massage, des douceurs hydratantes, des huiles scintillantes, des eaux groumandes et des coffrets cadeaux (Noël approche, n'est-ce pas? ^^). Je pense refaire une commande bientôt chez eux parce que j'ai vraiment aimé leurs produits, leur façon de faire et la livraison rapide je pense que je me tournerai vers les douceurs hydratantes...

   Dites moi tout; si vous avez déjà testé, si vous avez aimé ou non, si ça vous tente, tout ça tout ça! 

 

Bisous Bisous

Publié dans Côté beauté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article